Tables et Auberges paysannes riment avec convivialité

Accueil Paysan propose également de découvrir les produits paysans, via la table ou l'auberge paysanne. Car les moments de repas sont particulièrement appréciés et attendus des accueillis, Accueil Paysan dans ses labellisations met un accent particulier au fait que ces repas soit la valorisation des produits de la ferme et des fermes avoisinantes le lieu d’accueil. Ils correspondent à la recherche du plaisir des accueillis et participent à une même démarche de qualité.

Les hôtes pourront ainsi déguster les produits fermiers, les spécialités des adhérents et celles des producteurs voisins

 

Témoignage d'un adhérent du Gard proposant une table paysanne! A vos papilles!!

La table d’hôtes à la ferme, c’est un sacré travail. Mais pour mon épouse et moi, c’est la meilleure occasion de rencontrer vraiment les vacanciers qui passent chez nous (campeurs et hôtes en chambre). C’est le moment privilégié pour parler de nous, de notre activité souvent, mais aussi d’eux. Richesse du partage des cultures, des vécus et des opinions… Ce n’est pas juste : la ville rencontre la campagne.

Et puis parfois, bien qu’on mange à table avec eux – démarche qui est selon moi la base de la convivialité telle que l’entend Accueil Paysan -, les hôtes discutent entre eux, se découvrent des affinités, et nous oublient un peu… Ce qui est très bien aussi, et un peu reposant alors qu’on mange à table en leur compagnie tous les soirs de l’été, ou presque.

Une salade-mandala très fleurie (tout s’y mange) ouvre inconditionnellement le repas après les apéros maison, suscitant curiosité et appétit, même chez certains enfants difficiles (ça peut vexer les parents !) Nous aimons également utiliser épices et herbes fraîches pour soigner la présentation en sus de relever les saveurs.

Notre table est quasi 100% bio (ingrédients juste locaux exceptionnellement), les légumes proviennent en grande majorité de nos cultures, la viande de notre tout petit élevage. Mais la cuisine est essentiellement végétarienne, à peu près au prorata de notre propre consommation de viande (une fois tous les 10-15j). Personne ne peut exiger d’y manger un plat carné, et personne, sauf rares cas fort gratinés, ne s’en plaint jamais ensuite… Toujours rassasié, en général séduit.

Par contre, nous avons choisi de nous adapter aux demandes particulières : végétarisme et végétalisme, régimes divers. C’est stimulant de chercher à être créatif dans le cadre de ces restrictions. Et c’est un bonheur d’entendre la reconnaissance d’une famille dont le petit dernier est allergique aux laitages, au gluten et aux œufs (!), et à qui l’on parvient néanmoins à proposer du gâteau. Pour ceci sans doute, et pour d’autres raisons, ceux-là sont devenus de habitués.