Solidarité, une de nos valeurs fortes

Solidaire par l’accueil !

Des paysans et des acteurs ruraux vous accueillent chez eux pour vous faire découvrir le mode de vie à la ferme. Cette richesse doit être accessible à tous.

Accueil Paysan travaille en partenariat avec l’ANCV, Agence Nationale pour les Chèques Vacances, pour que tous les lieux d’accueil soient en mesure d’accepter les chèques vacances et ainsi permettre l’accès aux vacances au sein d’Accueil Paysan au plus grand nombre.

Les adhérents Accueil Paysan s’impliquent aussi dans le dispositif d’aides aux départ en vacances de l’ANCV « Bourse Solidarité Vacances » : des séjours de vacances accessibles pour des familles à revenus modestes, des personnes sans activité rémunérée, jeunes en situation de précarité, personnes handicapées et personnes âgées à faibles ressources aidées par un référent social pour la construction du projet de vacances.

L’accueil dans le cadre de ces dispositifs, ici Bourse solidarité Vacances (BSV) demande de la part de l’accueillant une disponibilité plus importante que dans le cadre d’un accueil classique. Les personnes accueillies n’ayant pas de moyen de locomotion sont dépendantes de cette disponibilité qui commence souvent par l’accueil en gare. Ensuite, il faut pouvoir les véhiculer pour leur permettre de faire leurs divers achats notamment de nourriture, souvent chez des paysans producteurs. Sur nos fermes, outre l’activité agricole, différentes activités peuvent être proposées : soins aux animaux, découverte de la vie quotidienne de la ferme, balade ou randonnée en compagnie d’ânes, de chevaux ou de poneys, activités de créations et/ou de fabrication (pain, spectacle, cirque, etc…). C’est donc aussi une satisfaction pour l’accueillant de faire découvrir son métier et ses différentes occupations à des personnes n’ayant que peu de connaissance de la vie rurale et paysanne car issues de milieu urbain. Satisfaction aussi de voir l’intérêt que portent ces gens pour nos travaux et l’émerveillement des enfants qui rencontrent (souvent)  pour la première fois de « vrais animaux vivants ».

Les repas pris en communs permettent des échanges culinaires forts appréciables. La connaissance de ces personnes, de leurs origines et de leur vie actuelle et/ou passée permet de mieux appréhender leurs différentes problématiques.

Pour les enfants de ces familles cela représentent de vraies vacances dont ils pourront parler lors de leur rentrée scolaire, comme tous les autres enfants, et surtout des vacances atypiques.

C’est dans ce cadre (BSV) et ce contexte qu’à été accueillie une famille monoparentale (une maman et ses 3 enfants) durant une semaine cet été chez un adhérent Drômois. Accueil qui a répondu pleinement aux attentes de la famille qui souhaite revenir, mais là par ses propres moyens, lors des vacances de printemps 2018. Pour ce premier séjour par BSV, un effort financier fait de la part de l’accueillant, effort qui sera certainement reconduit pour aider cette famille à revenir.

Accueil Paysan c’est aussi permettre l’accueil de jeunes travailleurs handicapés mentaux qui ne souhaitent pas passer leurs vacances en accueil collectif, mais préfèrent un accueil plus individualisé et à la ferme. Ce qui nécessite également une grande disponibilité ainsi qu’une écoute particulière. Mais sans ce type de séjour proposé par les adhérents d’Accueil Paysan, ils ne pourraient pas profiter pleinement de leur temps de vacances. Et ce sont toujours des séjours très enrichissants pour chacun avec des temps d’échanges particuliers.

Et puis, il y a l’accueil des personnes âgées pour leur permettre pendant quelques jours de rompre l’isolement dans lequel elles sont confinées quotidiennement. Les aider, les accompagner et les écouter. Leur permettre de « s’évader » pendant ces quelques jours (petits séjours qui peuvent être réguliers) de renouer avec les contacts humains.

Dans cette logique de solidarité et d’accueil, le réseau ainsi que des adhérentes de façon individuelle ont été sollicités pour héberger des migrants. Le réseau Accueil Paysan a alors entamé un travail de réflexion sur l’accueil de migrants en milieu rural. Un certain nombre d’adhérents sont impliqués localement pour accueillir et accompagner des personnes migrantes.