Notre histoire

L'association Accueil Paysan est née en 1987 d'une longue réflexion de paysans de la région Rhône-Alpes, sur la spécificité d'un accueil intégré à une production agricole, respectueuse de l'homme et de son environnement, en vue d'un aménagement harmonieux du territoire. Le but était de rassembler des paysans qui valorisaient leur identité paysanne  à travers un accueil spécifique et dans un souci d’ouverture et d’échange.

Les débuts

Dès sa création, les fondateurs de cette association créent une charte, élément fondateur de son éthique qui définit le projet de société que défendent nos adhérents.

Après 1987, plusieurs associations dans toute la France se créent. Des premières formations au sein du réseau sur la connaissance du milieu naturel, les questions juridiques, sur l’environnement géographique et social, la qualité de l’accueil et des produits de la ferme.

Dès 1992, Accueil Paysan édite chaque année son propre guide vacances répertoriant les 1200 adhérents en France et à l’étranger. Aujourd’hui encore en ce malgré un boom d'Internet ce guide est essentiel pour la promotion du réseau.

En 1997, un travail de réflexion est mené sur nos pratiques pour faire émerger un modèle économique de développement durable et viable. Affirmer ce modèle économique donne aussi une identité commune à tous les membres de l’association. Accueil Paysan se positionne dès lors dans le domaine agricole, touristique et de l’aménagement du territoire avec la reconnaissance d’un nouveau métier : celui de paysan-accueillant-aménageur.

En avril 1998, le ministère de l’Agriculture reconnaît Accueil Paysan et ses cahiers des charges, suite à une lettre  de ce ministère (1994) interrogeant Accueil Paysan sur sa démarche et ses garanties.

Après le ministère de l’Agriculture, c’est le Ministère du Tourisme qui reconnaît en mai 1998 Accueil Paysan et intègre l’association dans sa démarche de qualité. Nos partenariats avec ce ministère se sont intensifiés depuis la fin des années 1990.

Une reconnaissance marquée

En 2000, la reconnaissance de la Fédération Nationale Accueil Paysan (FNAP) s’élargit à d’autres interlocuteurs comme le Ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement (MATE), le secrétariat de l’Economie Sociale et Solidaire. La FNAP devient membre de la Conférence Nationale du Tourisme Rural (CNTR), lieu de réflexion privilégié dans l’élaboration des politiques publiques. Cette présence lui donne la possibilité de conseiller et d’exprimer son avis sur les futurs lois et décrets du domaine touristique. La FNAP participe à l’élaboration de la loi sur Code Rural.

Entre 1999 et 2003, le réseau se structure progressivement en trois niveaux (départemental, régional, national).  Aujourd’hui, la Fédération Nationale rassemble 14 associations régionales et 36 associations départementales dans 23 régions (métropole et Outre-Mer). A l’international, elle fédère des structures d’accueil à la ferme partageant les mêmes valeurs. 

En 2002, dans le but de veiller à ce que les projets futurs restent en cohérence avec le projet fondateur, inscrit dans les textes fondamentaux, et tout particulièrement la charte éthique, un comité d’éthique se constitue avec les fondateurs du réseau.

En 2004, l’Association des Amis d’Accueil Paysan (AAAP) se crée. L’objectif de cette association sœur est d’encourager, soutenir et promouvoir les activités d’Accueil Paysan et de contribuer, par un regard extérieur, au respect de sa charte éthique. AAAP partage les orientations dans la charte éthique d’Accueil Paysan. Les 2 associations poursuivent les mêmes objectifs d’épanouissement d’un tourisme solidaire privilégiant les relations entre accueillants et accueillis, contribuant à la vitalité sociale et économique du milieu rural cultivé par les paysans et en mesure d’assurer des relations équitables entre citadins et ruraux. (vous souhaitez adhérer à cette association, plus d’infos ici)

Depuis 2006, la démarche d’un accueil social envers un public fragilisé est lancée au sein du réseau par un projet en Rhône-Alpes à destination de jeunes adultes et de femmes en difficultés. Ces accueils sont depuis de plus en plus nombreux et se pratiquent dans la plupart des régions de France. La démarche de favoriser le départ de familles en difficulté, soutenue dès le début par l’association (article 6 de la charte éthique) est renforcée par des partenariats avec Vacances et Familles, la CAF de Lyon, le Secours populaire…

A l’occasion de ses 20 ans, Accueil Paysan réactualise sa charte éthique afin de répondre aux mieux au …. (voir les 9 points de la charte éthique)

En 2012, Accueil Paysan organise à Saint Ismier ses premières rencontres internationales. Cela est précédé par un accueil des adhérents étrangers dans les régions de France pour échanger sur les pratiques agricoles de chacun.