Projet de développement : Accueil Paysan se mobilise pour l’avenir de l’agriculture

Accueil Paysan rassemble des paysans qui, prenant appui sur leur activité agricole, mettent en place des activités d’accueil à la ferme afin de continuer à vivre décemment sur leurs terres. Cette pluriactivité mise en place dans les fermes Accueil Paysan a de nombreuses incidences sur le fonctionnement global de l’exploitation (systèmes accueil-agriculture complémentaires, bonnes pratiques culturales, entretien et valorisation des terres et du bâti…). Cette complémentarité entre les activités, ainsi que les pratiques d’agriculture paysanne mises en place dans les fermes ont fait évoluer le métier de paysan.

C’est précisément au sujet de ces évolutions que de nombreux travaux de recherche ont été menés par Accueil Paysan depuis sa création, en partenariat avec le monde scientifique. Ainsi, à la fin des années 1990, le Ministère de l’Agriculture a reconnu le nouveau métier de paysan-accueillant-aménageur.

Aujourd’hui, Accueil Paysan s’inscrit à nouveau dans un projet de recherche autour du lien entre l’accueil et l’agriculture. C’est pourquoi depuis 2015 et jusqu’en 2020, le Ministère de l’Agriculture soutien notre mouvement dans le cadre de l’étude du lien entre l’accueil à la ferme et les pratiques agroécologiques. Les résultats de cette étude seront ensuite traduits en référentiel métier.

Un référentiel métier, késako ?

Un référentiel métier est un document officiel reconnaissant l’ensemble des caractéristiques et des compétences liées à un métier. On y retrouve par exemple la description des missions, les activités principales et complémentaires, les prérequis d’accès au métier, l’environnement de travail… Mais aussi, dans notre cas précis, l’articulation entre les différentes activités du métier de paysan-accueillant-aménageur, et ses incidences sur les pratiques culturales.

Il s’agit d’un document très important pour notre mouvement, puisque c’est à travers celui-ci que le métier si particulier de paysan-accueillant-aménageur sera reconnu par les instances publiques et professionnelles. Par la suite, Accueil Paysan sera en mesure de proposer un accompagnement des futurs agriculteurs plus adapté, à travers notamment des formations spécifiques pour mieux accéder au métier, et ce dès la formation initiale.

Il s’agit là d’un projet phare pour le développement du mouvement, dont les impacts seront importants pour l’avenir de l’agriculture, puisque c’est une reconnaissance de notre alternative agricole qui est en jeu. Le référentiel métier en est la base, et il sera présenté lors de la prochaine assemblée générale de la Fnap, en novembre 2017 à Lyon.